Actions de carême 2020

Chaque semaine, seul ou en groupe, à travers 4 étapes nous serons invités à :

  • Ecouter l’appel du Seigneur et méditer à partir d’un extrait d’un des textes du dimanche.

  • Contempler le monde à partir d’une citation de Laudato Si’.

  • Chercher un chemin de conversion pour agir avec amour et justice ; comment agir pour se rapprocher du Seigneur.

  • Offrir une action de grâce au Seigneur à partir d’un texte qui nous rapproche de lui, de sa présence et nous ouvre à son intervention dans notre vie.

Dimanche de PÂQUES - 12 avril 2020

Alleluia - Christ est ressuscité – Alléluia

 « Là ou il passait il faisait le bien »

 

Ac 10, 38-40, 42-43

« Dieu a donné au Christ l’onction d’esprit saint et de puissance. Là où il passait, il faisait le bien et guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du diable, car Dieu était avec lui. Et nous nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans la pays des juifs et à Jérusalem. Celui qu’ils ont supprimé en le suspendant au bois du supplice, Dieu l’a ressuscité le troisième jour. Dieu nous a chargés d’annoncer au peuple et de témoigner que lui-même l’a établi juge des vivants et des morts. C’est Jésus que tous les prophètes rendent témoignage ; quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon de ses péchés. »

Contempler le monde

Laudato Si’ (§ 229) « avoir besoin les uns des autres »

Il faut reprendre conscience que nous avons besoin les uns des autres, que nous avons une responsabilité vis-à-vis des autres et du monde, que cela vaut la peine d’être bons et honnêtes. Depuis trop longtemps nous sommes dans la dégradation morale, en nous moquant de l’éthique, de la bonté, de la foi, de l’honnêteté. L’heure est arrivée de réaliser que cette joyeuse superficialité nous a peu servi. Cette destruction de tout fondement de la vie sociale finit par nous opposer les uns aux autres, chacun cherchant à préserver ses propres intérêts, ce qui provoque l’émergence de nouvelles formes de violence et de cruauté.

Chercher un chemin de conversion pour agir avec amour et justice

Heureux celui qui sait que tout est lié et qu’il peut construire qu’avec les autres

Pâques, avec la résurrection du Christ donne re-naissance à un homme nouveau qui laisse derrière lui la mue de sa vie précédente d’homme ancien. Nous sommes tous appelés à construire un monde nouveau, à participer à la vie du Royaume.

La crise sanitaire grave que nous traversons doit nous faire prendre conscience que le lien de vie entre les hommes doit être plus fort que la compétition, la réussite à tout prix, les conflits égoïstes. Dans notre monde tout est lié et nous sommes tous reliés ; nous ne pouvons pas comprendre le monde social ou naturel ou une partie de ces mondes en les isolant. La maison commune n’est pas seulement la maison de chacun, elle est un lieu de mise en relation qui nous appelle à vivre en communion.

 Télécharger le texte

Offir une action de grâce au Seigneur

Prière pour la terre – Pape François (Laudato si)

Dieu Tout-Puissant qui est présent dans tout l’univers et dans la plus petite de tes créatures, Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe, répands sur nous la force de ton amour pour que nous protégions la vie et la beauté. Inonde-nous de paix, pour que nous vivions comme frères et sœurs sans causer de dommages à personne.

 

Ô Dieu des pauvres,

aide-nous à secourir les abandonnés et les oubliés de cette terre qui valent tant à tes yeux. Guéris nos vies, pour que nous soyons des protecteurs du monde et non des prédateurs, pour que nous semions la beauté et non la pollution ni la destruction.

 

Touche les cœurs de ceux qui cherchent seulement des profits aux dépens de la terre et des pauvres.

Apprends-nous à découvrir la valeur de chaque chose, à contempler, émerveillés, à reconnaître que nous sommes profondément unis à toutes les créatures sur notre chemin vers ta lumière infinie.

 

Merci parce que tu es avec nous tous les jours.

Soutiens-nous, nous t’en prions, dans notre lutte pour la justice, l’amour et la paix

Dimanche des rameaux - 5 avril 2020

Offir une action de grâce au Seigneur

La bonté

Vivre en soi, ce n'est rien ;

il faut vivre en autrui.

A qui puis-je être utile

et agréable, aujourd'hui ?

Voilà, chaque matin,

ce qu'il faudrait se dire.

Et, le soir, quand des cieux

la clarté se retire,

heureux à qui son coeur

tout bas a répondu :

"Ce jour qui va finir,

je ne l'ai pas perdu.

Grâce à mes soins, j'ai vu,

sur une face humaine,

la trace d'un plaisir

ou l'oubli d'une peine".

« Voici ton roi plein de douceur »

 

Mt 21, 4-5, 7-9

« Ceci est arrivé pour que soit accompli la parole prononcée par le prophète : Dites à la fille de Sion ; Voici ton roi qui vient vers toi, plein de douceur, monté sur une ânesse et un petit âne, le petit d’une bête de somme… Les disciples amenèrent l’ânesse et son petit, disposèrent sur eux leurs manteaux, et Jésus s’assit dessus. Dans la foule la plupart étendirent leurs manteaux sur le chemin : d’autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route. « Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! »

Contempler le monde

Laudato Si’ (§ 48) - « Inégalité planétaire »

L’environnement humain et l’environnement naturel se dégradent ensemble, et nous ne pourrons pas affronter adéquatement la dégradation de l’environnement si nous ne prêtons pas attention aux causes qui sont en rapport avec la dégradation humaine et sociale. De fait, la détérioration de l’environnement et celle de la société affectent d’une manière spéciale les plus faibles de la planète : « Tant l’expérience commune de la vie ordinaire que l’investigation scientifique démontrent que ce sont les pauvres qui souffrent davantage des plus graves effets de toutes les agressions environnementales ».

Chercher un chemin de conversion pour agir avec amour et justice

Heureux celui qui est attentif aux pauvres et à toute fragilité

« Qui nargue le pauvre outrage son Créateur, qui rit d’un malheureux ne restera pas impuni. » Proverbes 17,5. Dans nos villes, dans nos cités, dans les pays lointains dits en développement il nous faut écouter tant la clameur de la terre que la clameur des pauvres ! Une vraie approche écologique se transforme toujours en une approche sociale. Nous sommes tous fragiles ! Les handicaps visibles ne sont peut-être pas les plus invalidants. Reconsidérer toutes formes de pauvreté et de fragilité – à commencer par les siennes – c’est créer des lieux d’humilité et de croissance en humanité.

 Télécharger le texte

5ème semaine de carème

« Sortons de nos tombeaux »

Ez7, 12-14

C’est pourquoi prophétise. Tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu : je vais ouvrir vos tombeaux et je vous en ferai remonter, à mon peuple, et je vous ramènerai sur la terre d’Israël. Vous saurez que je suis le Seigneur, quand j’ouvrirai vos tombeaux et vous en ferai remonter, ô mon peuple ! Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez ; je vous donnerai le repos sur votre terre. Alors vous saurez que je suis le Seigneur : j’ai parlé et je le ferai – oracle du Seigneur.

Contempler le monde

Laudato Si’ (§ 245)

« Dieu qui nous appelle à un engagement généreux, et à tout donner, nous offres les forces ainsi que la lumière dont nous avons besoin pour aller de l’avant. Au cœur de ce monde le Seigneur de la vie qui nous aime tant, continue d’être présent. Il ne nous abandonne pas, il ne nous laisse pas seuls, parce qu’il est définitivement uni à notre terre, et son amour nous porte toujours à trouver de nouveaux chemins. Loué soit-il »

Chercher un chemin de conversion pour agir avec amour et justice

Que vienne « le temps des solutions »

« Je vous ramènerai sur la terre d’Israël… vous vivrez ! » (Ez 37). La terre n’est pas pour la mort – il faut sortir de nos tombeaux – mais pour la vie. Elle est ta Dieu, pour tous. Oser et partager, c’est choisir la vie, la vie éternelle : « c’est un ciel nouveau et une terre nouvelle où résidera la justice. » (2Pierre 3, 13)

Suivre le Christ c’est choisir de mener une vie d’hommes et de femmes libres et debout.
Comment mon engagement au service de la Création est-il source de joie pour moi ? Comment est-ce que je partage et rayonne de ce bonheur de la Vie autour de moi ?

LA GUERISON DE NOS VIES 

« Lazare, viens dehors ! »

 Lire la suite 

Offir une action de grâce au Seigneur

Vivre l’espérance

Seigneur Dieu,

Tu oses nous confier ta création -Tu prends des risques - Tu te compromets avec nous…

Depuis toujours ta création gémit, ta création jaillit sans cesse. Tu nous appelle à changer nos comportements, à humaniser ce monde que Tu nous offres.

Toi qui espères en l’homme, donne-nous d’être proches de ces hommes et de ces femmes qui, dans leurs différences ne baissent pas les bras, se cherchent, inventent, bâtissent un avenir.

Ensemble par la force de Ton Esprit, donne-nous d’assumer ces temps difficiles et d’inventer le monde de la Joie.

Donne nous d’accueillir et d’oser proclamer à nos contemporains une parole d’espérance qui s’enracine dans ton Fils Jésus, mort et ressuscité

Auteur inconnu (mej.fr)

Appel au don

 

 La Quête impérée du 5ème dimanche de carême est au profit du CCFD.

Alors que notre pays et l’ensemble de la planète traversent une crise sanitaire sans précédent, nos pensées vont à toutes les personnes atteintes et à leur famille et à tous ceux qui luttent contre cette pandémie.

Le virus ne connait pas de frontières. Notre engagement au service de la solidarité internationale et la construction d’un monde plus juste et respectueux des écosystèmes naturels s’impose comme une nécessité absolue, comme l’évoquait le pape François dans Laudato Si : « J’adresse une invitation urgente à un nouveau dialogue sur la façon dont nous construisons l’avenir de la planète ».

Dans le contexte de cette crise aiguë du Covid19, ces nouveaux réflexes de confinement, à adopter impérativement, nous unissent de façon paradoxale. Ils peuvent nous inviter à une vie intérieure plus riche. La solidarité prend alors des voix nouvelles, souvent à inventer car l’urgence ici comme là-bas est à la mise en œuvre de « solutions ».

Mandaté par les évêques de France, le CCFD-Terre Solidaire sollicite les chrétiens en France en ce 5ème dimanche afin de participer à l’œuvre de construction d’un monde plus juste et plus solidaire.

Notre campagne annuelle de mobilisation et d’appel aux dons autour de Carême s’adapte en invitant les donateurs et donatrices à nous soutenir de façon dématérialisée, via le site     letempsdessolutions.org.

Donner, c’est :

-        traduire en actes notre solidarité avec les plus pauvres et les plus vulnérables de la planète,

-        leur donner les moyens de lutter contre la faim par eux-mêmes et donc leur accorder toute leur dignité,

-        nous unir à la parole d’encouragement du Pape François « donner notre reconnaissance à ceux qui œuvrent à sauvegarder la maison que nous partageons tous. »

-        agir pour que vienne « le Temps des solutions ».

Soutenons     nos   frères, partenaires   du   CCFD - Terre Solidaire par  notre don :       https://letempsdessolutions.org/

Puissions-nous vivre ce confinement comme une forme de retraite et ainsi conjuguer l’action avec la prière.Merci pour votre geste.

        VIVRE LE CAREME DIFFEREMMENT : 40 jours - 40 actes audacieux

Le CCFD-Terre Solidaire invite également le public à vivre le Carême différemment au travers de 40 actes généreux :40 jours, 40 occasions de réfléchir, discerner les priorités de sa vie et agir au quotidien pour un monde plus juste. C’est

"Le temps des solutions"...40 actes audacieux;. Quarante jours, et autant d'actes audacieux au cours du carême...40 actes à retrouver sur :

https://letempsdessolutions.org/

4ème semaine de carème

Offir une action de grâce au Seigneur

Ecoute la voix du Seigneur
Prête l’oreille de ton coeur
Tu entendras que Dieu fait grâce,
Tu entendras l’Esprit d’audace.
Toi qui aimes la vie Ô toi qui veux le bonheur,
Réponds en fidèle ouvrier de sa très douce volonté
Réponds en fidèle ouvrier de l’Evangile et de sa paix
Ecoute la voix du Seigneur,
Prête l’oreille de ton coeur.
Tu entendras crier les pauvres,
Tu entendras gémir ce monde.

"VOUS ETES LUMIERE » Ep 5, 8-14"

Autrefois, vous étiez ténèbres ; maintenant, dans le Seigneur, vous êtes lumière ; conduisez-vous comme des enfants de lumière – or la lumière a pour fruit tout ce qui est bonté, justice et vérité – et sachez reconnaitre ce qui est capable de plaire au Seigneur. Ne prenez aucune part aux activités des ténèbres, elles ne produisent rien de bon ; démasquez-les plutôt. Ce que ces gens là font en cachette, on a honte même d’en parler. Mais tout ce qui est démasqué est rendu manifeste par la lumière, et tout ce qui devient manifeste est lumière. C’est pourquoi l’on dit : Réveille-toi, ô toi qui dors, relève-toi d’entre les morts, et le Christ t’illuminera »

Contempler le monde

Laudato Si’ (§ 30)Donner l’accès à l’eau pour bien commun
« Tandis que la qualité de l’eau disponible se détériore constamment, il y a une tendance croissante à certains endroits, à privatiser cette ressource limitée, transformer en marchandise sujette aux lois du marché. En réalité l’accès à l’eau potable et sure est un droit primordial, fondamental et universel, parce qu’il détermine la survie des personnes, et par conséquent il est une condition pour l’exercice de autres droits humains ? Ce monde a une grave dette sociale envers les pauvres qui n’ont pas accès à l’eau potable, parce que c’est leur nier le droit à la vie, enraciné dans leur dignité inaliénable. Cette dette se règle en partie par des apports économiques conséquents pour fournir l’eau potable et l’hygiène aux plus pauvres. Mais on observe le gaspillage d’eau, non seulement dans les pays développés, mais aussi dans les pays les moins développés qui possèdent des grandes réserves »

Chercher un chemin de conversion pour agir avec amour et justice

Voir - Comprendre - Agir
Les crises de la biodiversité, climatique, de l’eau… sont bien là. L’aveugle-né répond aux pharisiens ; « je vous l’ai déjà dit et vous n’avez pas écouté ! ». Le Carême invite à l’audace ; regardez avec le coeur (1S 6), discerner le bien commun, chercher la bonté, la justice, la vérité (Ep 5).
Souvent nous n’écoutons pas ou ne voulons pas voir. Par facilité, par manque de temps, parce que nous sommes noyés sous le torrent des informations nous avons du mal à aller à l’essentiel.
L’action catholique propose d’agir en trois temps : Voir/Comprendre/Agir. Comment pouvons-nous reprendre cette méthode pour nous engager dans la défense et le partage équitable des biens communs.

Donne moi à boire

Jean 4, 5-42

Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l’eau : « Donne-moi à boire ; » […] la samaritaine lui dit : « Comment ! Toi, un juif, tu me demandes à boire, à moi, une samaritaine ? – en effet, les juifs ne fréquentent pas les Samaritains. Jésus lui répondit : « Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : « Donne-moi à boire », c’est toi qui lui aurais demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive. » … Jésus lui répondit : « Quiconque boit de cette eau aura de nouveau soif ; mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau jaillissant pour la vie éternelle. » La femme lui dit : « Seigneur, donne-moi de cette eau, que je n’aie plus jamais soif, et que je n’aie plus à venir ici pour puiser. »

Contempler le monde

Laudato Si’ (§ 229)

« IL faut reprendre conscience que nous avons besoin les uns des autres, que nous avons une responsabilité vis-à-vis des autres et du monde, que cela vaut la peine d’être bons et honnêtes. Depuis trop longtemps déjà, nous sommes dans la dégradation morale, en nous moquant de l’éthique, de la bonté, de la foi, de l’honnêteté. L’heure est arrivée de réaliser que cette joyeuse superficialité nous a peu servi. Cette destruction de tout fondement de la vie sociale finit par nous opposer les uns aux autres, chacun cherchant à préserver ses propres intérêts ; elle provoque l’émergence de nouvelles formes de violence et de cruauté et empêche le développement d’une vraie culture de protection de l’environnement.»

 

Chercher un chemin de conversion pour agir avec amour et justice

Assurer l’égalité entre femmes et hommes

Le peuple a soif, il récrimine (Ex 17). Jésus épuisé a soif ; la samaritaine vient puiser de l’eau au puits de la rencontre. A égalité, un homme et une femme, ils osent dialoguer. De l’Horeb (« sec », en hébreu) jaillit l’eau pure : ne la cherchons-nous pas ? « J’ai soif ! » - une des sept paroles de Jésus en croix. De son côté, jaillit l’eau vive.

Dieu nous a créé femme et homme à son image. Cette égalité première est malheureusement souvent mise à mal, consciemment ou inconsciemment. Comment collectivement pouvons-nous nous interroger sur la place donnée à chacune et chacun d’entre nous ? Quels moyens pouvons-nous trouver pour rétablir cet équilibre de ce besoin des uns des autres ? Comment j’entre en dialogue, sur un même pied d’égalité, avec l’autre ?

3ème semaine de carème

Offir une action de grâce au Seigneur

Prières pour nos différences

Toi, le Différent, Dieu Tout-Autre,

Nous te remercions pour nos différences.

Tu les as créées pour notre joie,

Hommes et femmes, de peaux, de cultures,

De religions, de savoirs,

De conditions et de convictions

Aux couleurs multiples et changeantes

Faites pour la découverte et l’étonnement.

Ouvre nos cœurs

Et notre intelligence à leurs beautés.

Fais-nous la grâce d’y découvrir notre unité.

Amen                                                                            Portstnicolas.org

2ème semaine de carème

« Relevez-vous ! »

Matthieu 17, 1-9

Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l’écart, sur une montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Elie, qui s’entretenaient avec lui. Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! 

Contempler le monde

Laudato Si’ (§ 19)

« Nous savons que le comportement de ceux qui consomment et détruisent toujours davantage n’est pas soutenable, tandis que d’autres ne peuvent pas vivre conformément à leur dignité humaine. C’est pourquoi l’heure est venue d’accepter une certaine décroissance dans quelques parties du monde, mettant à disposition des ressources pour une saine croissance en d’autres parties »

 

Chercher un chemin de conversion pour agir avec amour et justice

Voilà Abraham, en transit vers le pays où il sera béni, et avec toutes les familles de la terre (Gn 12). L’Eglise nous invite à nous lancer dans une conversion écologique, pour la maison commune. Jésus touche Pierre, Jacques et Jean : « Relevez-vous ! » Ces évènements anticipent la résurrection.

Transfiguration et conversion, le Christ nous montre la voie une fois de plus. Il s’agit de changer en restant nous-même. En promouvant l’agro écologie, on ne dit pas qu’il faut arrêter de manger, on invite à se questionner sur son alimentation, la manière dont on produit, on consomme et on nourrit l’humanité. Qu’est-ce qui est à ma portée individuellement ou collectivement, pour entamer un changement radical de transformation ? Quel(s) aspect(s) d’une société sobre et heureuse j’aimerais développer ? Comment ma consommation ici impacte leur vie là-bas ?

Offir une action de grâce au Seigneur

Témoins de l’espérance

Nos serons témoins de l’espérance

Dans ce monde qui frémit

Dans le monde d’aujourd’hui.

Nous serons lumière, sel et semence

Pour que s’apaisent les cris

Que demain lève la vie ».

 

Dans ce monde qui se cherche

Dans un monde où tout s’ébrèche

Quand la vie s’épuise sous le poids des détresses

Forts de notre faiblesse

Sans trompette ni tristesse

Saurons nous risquer des gestes de tendresse ?

 

Dominique Rigaldo (auteur, compositeur)

 Cultivons ce jardin

Genèse 2,7-9 ;3,1-7

Alors le Seigneur Dieu modela l’homme avec la poussière tirée du sol ; il souffla dans ses narines le souffle de vie, et l’homme devint un être vivant.  Le Seigneur Dieu planta un jardin en Eden, à l’orient, et y plaça l’homme qu’il avait modelé. Le Seigneur Dieu fit pousser du sol toutes sortes d’arbres à l’aspect désirable et aux fruits savoureux ; il y avait aussi l’arbre de vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

Contempler le monde

Laudato Si’ (§ 202)

« Quand nous insistons pour dire que l’être humain est image de Dieu, cela ne doit pas nous porter à oublier que chaque créature a une fonction et qu’aucune n’est superflue. Tout l’univers matériel est un langage de l’amour de Dieu, de sa tendresse démesurée envers nous. Le sol, l’eau, les montagnes, tout est caresse de Dieu. L’histoire de l’amitié de chacun avec Dieu se déroule toujours dans un espace géographique qui se transforme dans un signe éminemment personnel et chacun de nous a en mémoire des lieux dont le souvenir lui fait beaucoup de bien. »

Chercher un chemin de conversion pour agir avec  amour et justice

« Le jardin fut le lieu des tentations (Gn 2). Dieu le voulait lieu des tentatives : à l’homme à qui il a insufflé la vie, et s’aventurer à respecter et cultiver ce jardin, pour porter des fruits issus de « toutes sortes d’arbres ». C’est une invitation à orienter nos modes de culture – et les cultures – vers la vie en abondance ! »

La Création, la terre nous est confiée par Dieu. Malheureusement, dans bien des lieux, nous avons transformé le jardin d’Eden en un endroit exploité, exténué, souillé, pollué…

Quel chemin sommes-nous prêts à suivre pour renouer l’alliance avec Dieu en protégeant sa création, et en rendant gloire à la beauté du Monde ?

Quel(s) actes(s) de réconciliation suis-je prêt à entreprendre 

1er dimanche - 1er mars 

Offir une action de grâce au seigneur

La terre que tu nous as donnée

Seigneur, tu nous as donné la terre à contempler et à chanter.

Tu nous as donné la terre à transformer sans la détruire.

Donne nous sagesse et cœur pour éviter de gaspiller ses richesses,

Pour ne pas défigurer sa beauté, pour ne pas en faire un instrument de mort,

Pour la laisser habitable aux générations futures.

Fais de nous des jardiniers pleins d’amour pour la terre que tu nous a donnée.

Phillipe Warnier (service diocésain des jeunes de Liège)

Mercredi des cendres

Laisser vous réconcilier avec Dieu

2 Corinthiens 5:20-6:2 

20 Nous faisons donc fonction d’ambassadeurs au nom de Christ, comme si Dieu adressait par nous cette invitation aux hommes : « Au nom de Christ, nous vous en supplions : soyez réconciliés avec Dieu. 21 Celui qui était innocent de tout péché, Dieu l’a condamné comme un pécheur à notre place[a] pour que, dans l’union avec Christ, nous recevions la justice que Dieu accorde[b]. »

6 Aussi, nous qui travaillons ensemble à cette tâche, nous vous invitons à ne pas laisser sans effet la grâce que vous avez reçue de Dieu. 2 En effet, Dieu déclare dans l’Ecriture : « Au moment favorable, j’ai répondu à ton appel, et au jour du salut, je suis venu à ton secours[c] . Or, c’est maintenant, le moment tout à fait favorable ; c’est aujourd’hui, le jour du salut.

Contempler le monde

Laudato Si’ ( § 202)

Beaucoup de choses doivent être réorientées, mais avant tout l’humanité a besoin de changer. La conscience d’une origine commune, d’une apparence mutuelle et d’un avenir partagé par tous, est nécessaire. Cette conscience fondamentale permettrait le développement de nouvelles convictions, attitudes et formes de vie. Ainsi un grand défi culturel, spirituel et éducatif, qui supposera de longs processus de régénérations, est mis en évidence.

Chercher un chemin de conversion pour agir avec amour et justice

« La conversion suppose notre audace : l’audace de revenir à Dieu, à son dessein créateur, la terre est pour tous. S’en suit l’audace de Dieu : oser revenir à Nous, nous laissant une bénédiction ».

La tâche est immense devant l’ampleur de la crise écologique et humaine à laquelle nous faisons face. Comment la foi en Dieu peut nous donner la force d’agir et de nos engager ?

Ambassadeur du Christ, par quels gestes j’accepte de me réconcilier avec mon environnement ? Quels(s) acte(s) suis-je prêt à mettre en œuvre pour la justice climatique ? Comment m’associer au Salut du monde ici et maintenant ?

Offir une action de grâce au seigneur

Donne moi ta force pour servir

Seigneur, donne-moi ton intelligence

Donne moi le courage

pour construire des ponts,

de raccourcir les distances,

un cœur pour briser les frontières

globaliser les solidarités,

l’audace pour les dénoncer.

rallumer les rêves,

Donne-moi a force pour la marche

planter des fleurs et des sourires

l’appui dans les tribulations,

d’un avenir d’espoir.      

l’intrépidité dans la prophétie.

Donne moi le courage

de raccourcir les distances,

globaliser les solidarités,

rallumer les rêves,

planter des fleurs et des sourires

d’un avenir d’espoir.     

Notre projet de carême pour soutenir les familles d'enfants malades de l'Association « Gianpaolo » continue malgré les événements et le confinement. Les conditions de confinement sont très strictes à l'hôpital compte tenu du faible taux d'immunité des enfants pour la plupart atteints de cancer.
L'association a besoin de produits de première nécessité d’hygiène pour les familles : des brosses à dents, du dentifrice, des savons, des déodorants , des shampoings, des gels de douche.
Vous pouvez déposer ces dons en nature chez Hélène au 10 rue des Airelles à Vaureal. Ces produits leur seront acheminés prochainement. Il est aussi toujours possible de déposer un don en chèque pour l' association « Gianpaolo » à l' ordre du Gph  ou des espèces. Merci de téléphoner à Hélène (0676280277) pour la réception des dons dans le respect des conditions sanitaires .  Un chèque  global leur sera attribué

.
Merci de votre soutien.
Sur le chemin du Christ ressuscité, demeurons confiant en l’avenir .
Bien fraternellement  Hélène